26 Nov 2020
AGPM

Congrès maïs 2020 en numérique

Logo congrès du maïs 2020Année inédite… Congrès atypique

Rendez-vous le jeudi 26 novembre pour un congrès du maïs 2020 en numérique.

 

 

ambitions maïs 2025 congrès maïs 2020

Ambitions maïs 2025 : allier souveraineté et responsabilité.

C’est le thème choisi par la filière maïs pour vous présenter les travaux des différentes assemblées : AGPM Maïs semence, Section maïs et sorgho de l’UFS, FNPSMS, Irrigants de France et AGPM. Ces dernières seront diffusées en live et vous pourrez interagir au moyen d’un dispositif adapté. Les modalités d’inscriptions vous seront envoyées début septembre. D’ici-là bel été et bonne campagne de production !

Programme prévisionnel

Jeudi 26 novembre 2020
9H30-10H30 Assemblée AGPM MAÏS SEMENCE
11H00-12H00 Assemblée de SECTION MAÏS de l’UFS
13H30-15H00 Assemblée FNPSMS
15H30-16H30 Assemblée IRRIGANTS de FRANCE
17hH00-18H30 Assemblée AGPM
22 Fév 2020
1 Mar 2020
AGPM

Salon International de l’Agriculture 2020

Le maïs à la 57ème édition du Salon International de l’Agriculture

Le salon de l’agriculture se déroulera du 22 février au 1er mars, Porte de Versailles à Paris. L’AGPM et la filière maïs seront présents sur le stand de Passion Céréales dans le Hall 2.2.

Visite d’une moissonneuse-batteuse, découverte des innovations high-tech au service d’une production toujours plus vertueuse, fabrique d’aliments pour animaux d’élevage, moulin et fournil, seront autant d’animations et de points de rencontre du grand public et des élus. La Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) sera la ligne directrice du stand.

Une animation popcorn sera organisée le dimanche 23 février de 14 à 18H
Dans la partie Silo, avec un quizz et une dégustation de popcorn.

Cette année, Irrigant de France sera partenaire du stand de l’Andhar, situé dans le hall 4 et dont la signature sera : « Eau, sols, agricultures et territoires ». Cet espace pédagogique vise à promouvoir l’Irrigation et le drainage.

 

Plus d’infos sur le salon

Informations pratiques

Paris expo – 1 place de la Porte de Versailles – 75015 Paris
Du 22 février au 1 mars 2020 de 9h à 19h
Ligne 12 : Porte de Versailles – Ligne 8 : Balard

13 Nov 2019
14 Nov 2019
AGPM

Bilan du Congrès du maïs 2019 à Toulouse

Le Congrès Maïs de Toulouse, s’est déroulé le 13 et 14 novembre et a rassemblé 640 personnes : agriculteurs, semenciers, professionnels de l’agrofourniture, acteurs des coopératives et négoces, institutionnels et journalistes.

Les différentes composantes du groupe Maiz’Europ’ : l’AGPM, l’AGPM maïs semence, Irrigants de France, la FNPSMS ont tenu leurs assemblées respectives, sans oublier l’assemblée de la section maïs et sorgho de l’UFS. Le Ministre de l’Agriculture Didier Guillaume était très attendu du Président de l’AGPM, Daniel Peyraube qui a présenté l’engagement de la maïsiculture vers plus de durabilité.

Irrigation et stockage de l’eau pour répondre aux attentes sociétales

L’Assemblée Irrigants de France est revenue sur une année marquée par un déficit hydrique estival sévère et deux canicules et également riche en avancées politiques avec des déclarations ministérielles en faveur du stockage de l’eau. La table ronde rassemblant notamment des hydrogéologues a montré l’urgence de mettre en œuvre des solutions en favorisant la complémentarité « ville – campagne ». Le Président Eric Frétillère a rappelé toute l’importance de l’irrigation et du stockage de l’eau pour répondre aux attentes sociétales : équilibre écologique, biodiversité, réchauffement climatique… la ressource en eau est centrale et Irrigants de France veillera à ce que les avancées obtenues se transforment en actions concrètes pour mieux se préparer collectivement aux sécheresses à venir.

Producteurs de maïs semence en difficulté

L’Assemblée AGPM Maïs semence, a dressé le bilan d’une campagne de production difficile impactée par le climat avec un résultat à 90 % de l’objectif technique. Comme l’a souligné le Président Pierre Vincens, la principale préoccupation demeure économique : les rémunérations sont sous pression depuis plusieurs années, et la contre-performance de cette campagne accentue les difficultés. Si la majorité des producteurs envisagent de poursuivre leur activité de multiplication de semences de maïs, la capacité à financer de futurs investissements nécessaires reste posée. Une réalité qui devra s’imposer lors de la définition des conditions contractuelles 2020, alors que les surfaces de production devraient augmenter pour répondre aux besoins du marché.

Répondre aux nouvelles tendances par l’innovation variétale

Alors que les marchés français et européens de semences de maïs affichent leur dynamisme (+ 4% à l’échelle européenne), la sélection et la capacité d’innovation doivent être défendues pour répondre à l’agriculture d’aujourd’hui et la consommation de demain. Pour l’Union Française de Semenciers (UFS), cela passe par une valorisation concrète du progrès génétique et une modernisation de la promotion des variétés de maïs. La Section est donc engagée dans un projet d’envergure avec le GEVES et ARVALIS afin de rendre la consultation des résultats variétaux plus accessibles aux agriculteurs. La défense de l’innovation passe également par un cadre règlementaire lisible et stable autour des méthodes de sélection. Les entreprises semencières appellent donc à une adaptation du cadre réglementaire européen aux techniques récentes d’amélioration des plantes.

S’engager pour la durabilité du maïs français

Devant l’Assemblée Générale de l’AGPM, le Président Daniel Peyraube a présenté son ambition pour un maïs en progression vers plus de durabilité à horizon 2025.Cette durabilité passera par une production rentable pour les agriculteurs mais aussi reconnue et acceptée par une société de plus en plus concernée par sa santé et le devenir de la planète, comme l’a montrée Pascale Hebel, experte des tendances alimentaires au CREDOC. Face a ce constat l’AGPM oriente sa stratégie vers trois axes :

– La durabilité avec la définition du maïs français et l’accompagnement d’exploitations certifiées maïs vers la haute valeur environnementale HVE.

– La compétitivité, par l’obtention de dispositifs pragmatiques comme l’assurance et le stockage de l’eau, pour permettre aux exploitations de supporter les aléas climatiques et économiques.

– La création de valeur ajoutée par la segmentation et la rémunération de services rendus à la société comme la captation du carbone.

10 000 exploitations certifiées HVE et 1 million de tonnes de carbone captées d’ici 2025

Le Président de l’AGPM a souligné le besoin du soutien du Ministre de l’Agriculture et d’actions à entreprendre rapidement. Urgence à faire évoluer le cahier des charges de la certification maïs et à prendre en compte les difficultés climatiques de cet automne, lutte contre les distorsions de concurrence, fin des blocages abusifs d’ouvrages de réserves d’eau, développement de l’assurance récolte, accès aux solutions de protection des cultures, émergence d’une règlementation européenne permettant l’accès aux biotechnologies végétales, non signature de l’accord du Mercosur … autant de préoccupations fortes. « Nous avons écouté les attentes sociétales : le consommateur français est prêt à faire confiance à ses agriculteurs mais souhaite être rassuré sur la durabilité des pratiques. Nous avons tout remis à plat sans compromis, trouvé des marges de progression et nous nous y engageons dès aujourd’hui avec l’objectif d’atteindre, d’ici 2025, 10 000 exploitations maïsicoles certifiées HVE et 1 million de tonnes supplémentaires de carbone captées sous forme de crédits carbone.

Un tournant en tout point remarquable

Le Ministre Didier Guillaume a félicité l’engagement de l’AGPM et souligné l’ambition de la démarche. « Le tournant que vous prenez est en tout point remarquable : HVE, captation du carbone, vos orientations montrent que, loin de courir après les attentes sociétales, vous prenez les devants. ». Le Ministre a rappelé son volontarisme en matière de stockage d’eau : « oui, il faut que les ouvrages sortent de terre. Il n’est pas acceptable que des projets de territoire acceptés soient bloqués ». Il s’est montré prêt à avancer en matière de certification maïs et partage pleinement la nécessité de s’en tenir à la science pour la prise de décisions. Il a également rappelé la volonté du gouvernement de défendre une PAC forte et de conserver les paiements de base les plus élevés possibles. Enfin, il a réaffirmé le refus d’entériner l’accord du Mercosur.

La quête de valeur ajoutée et de son partage équitable

Enfin, l’Assemblée Générale de la FNPSMS (Fédération Nationale de la Production de Semences de Maïs et Sorgho) a rassemblé les participants, issus des deux familles constituant l’interprofession : les agriculteurs multiplicateurs et les entreprises semencières. Le Président Pierre Pagès a rappelé l’objectif de consolider le leadership mondial et l’excellence de la filière française et les actions mises en place en termes de performance agronomique et technique, de promotion à l’international et de prospective. Une table ronde sur les enjeux de la distribution de semences a permis de mesurer l’importance de travailler avec les différentes parties prenantes de filière pour proposer aux agriculteurs une semence de qualité, répondant aux besoins du marché et permettant la co-création de valeur ajoutée auprès de tous les maillons.

Renseignements, contacter sophie.bertrand@agpm.com

 

congrès du maïs 2019 Toulouse durabilité et valorisation des filières
5 Juin 2019
6 Juin 2019
AGPM

Culturales 2019 : le plein d’innovations pour le maïs

Les Culturales 2019 :
5 et 6 juin 2019 près du Futuroscope dans la Vienne (86)

Cette édition exceptionnelle du salon au champ organisé par ARVALIS Institut du végétal s’adresse aux producteurs de grandes cultures à la recherche d’innovations pour la performance de leur exploitation.

 

A découvrir en maïs :

  • Des pratiques et des résultats inspirants en matière de conduite culturale : protection intégrée, bio contrôle, cultures associées, double implantation avec des plantes appâts pour les foreurs,
  • De la technologie : espace numérique, robots, désherbage mécaniques, phénotypage à haut débit (repérage des maïs despathés au champ)…
  • De la sélection avec le projet Amaizing : identification des critères d’intérêt
  • De l’irrigation avec toute une panoplie de solution pour une gestion de l’eau toujours plus fine.

Pour vous faire patienter visionnez la vidéo de présentation des Culturales

 

23 Fév 2019
3 Mar 2019
AGPM

Salon International de l’Agriculture 2019

 

 

56è édition du Salon International de l’Agriculture : du 23 février au 3 mars 2019

Rencontres politiques
Le Salon International de l’Agriculture a ouvert ses portes du 23 février au 3 mars, les représentants de l’AGPM et de la filière maïs ont reçus de nombreuses délégations politiques qui se sont succédées cette année dans le Hall 2.2 pour venir à la rencontre de la profession agricole.  Les grands défis du maïs et les verrous à sa production ont été largement développés. Voici les messages portés :

– Le maïs français, une richesse à faire fructifier
– L’UE : 1er importateur mondial de maïs depuis 2018 ! comment est-ce possible ?
– Protéger le maïs français des aléas climatiques : en favorisant l’assurance récolte, en investissant dans le stockage de l’eau
– Lever les entraves à la production
– Participer pleinement à la transition énergétique.

Retrouvez tous ces éléments dans le tract AGPM

Pour le grand public, deux animations les 23 et 27 février de 14 à 18H
Un quizz qui a permis aux participants de mieux connaître cette plante et de repartir avec des cadeaux : un jeu à base d’amidon de maïs offert par Playmais, du popcorn micro-ondables salé ou sucré offert par Océalia ainsi qu’un livret de 10 recettes gastronomiques épatantes.

21 Nov 2018
23 Nov 2018
AGPM

Congrès annuel du maïs du 21 au 22/11/2018

 

Diversité et durabilité des territoires maïs : thème du Congrès du maïs 2018 qui a eu lieu au Parc Expo de Mulhouse, les 21 et 22 novembre 2018.

Cet événement annuel de la filière maïsicole regroupe l’Assemblée Générale de l’AGPM et de ses sections : AGPM maïs semence et Irrigants de France, l’Assemblée de la section maïs de l’UFS (Union Française des Semenciers) et de la FNPSMS (l’interprofession de la Production de Semences de Maïs et de Sorgho), sans oublier l’Assemblée des anciens du maïs.

Pour plus de renseignements, contacter par mail sophie.bertrand@agpm.com