Monde : 370 000 hectares

Les USA, 1er producteur mondial (surfaces destinées à l’industrie)

UE-28 : 74 000 hectares

La Hongrie et la France concentrent 75 % des surfaces de l’UE-28 destinées à l’industrie en 2018

 

Le marché mondial du maïs doux est dominé par 2 acteurs historiques que sont les États-Unis et l’Union Européenne. Cependant de nouveaux intervenants sont apparus depuis le début des années 2000.

La Thaïlande s’est mise à exporter massivement vers les principaux bassins de consommation mondiaux (Union Européenne, Russie,…). Elle est aujourd’hui le 1er exportateur mondial de boîtes de maïs doux.

Le marché compte désormais un nouvel arrivant, la Chine. Il semblerait que la production se développe dans ce pays avec une politique d’exportations similaire au voisin thaïlandais en ciblant les mêmes marchés. 
Enfin, la culture progresse également sur des bassins de production de maïs grain tels que le Brésil, la Russie ou encore l’Ukraine.

France : 23 150 hectares

Un partenariat fort entre amont agricole et aval industriel

 

 

La production de maïs doux en France pour la transformation en conserve et surgelé concerne 23 150 hectares en 2018 et 800 producteurs exclusivement situés dans le Sud-Ouest pour des raisons agro-climatiques favorables en termes de potentiel et de régularité.
Cette filière s’est bâtie autour d’un partenariat fort entre l’amont agricole (producteurs et coopératives) et l’aval industriel (Bonduelle, Géant Vert, Daucy, etc.). Ils livrent leur production à 7 usines de transformation qui emploient 1 500 salariés. Le maïs doux frais est cultivé sur environ 400 hectares en France.


Vous pouvez télécharger le dépliant complet des chiffres clés du maïs doux 2018