CEPM Newsletter n°20

Télécharger

Un panorama européen très compliqué
Les récentes élections au Parlement européen ont confirmé deux évolutions marquantes : la montée des extrémistes et la percée écologique. Les verts ont gagné quelques sièges, mais plus important tous les partis représentés au PE ont placé l’environnement et le changement climatique au coeur de leurs priorités. Dans un Parlement plus « éclaté » les alliances risquent d’évoluer au gré des sujets mais souvent pour créer des majorités « contre ». Observer qu’une majorité du Parlement européen pourrait être anti-PAC, anti-budget agricole, anti-nouvelles techniques de sélection, anti-exportations agricoles, anti-irrigation, … est un constat douloureux. Auquel s’ajoute une seconde difficulté : 60% des députés européens sont nouvellement élus. Un vaste travail de pédagogie, de rencontres, de visites sur le terrain devra donc être mis en œuvre par les réseaux agricoles pour parvenir à aborder des dossiers majeurs et complexes.
Pour réussir, deux conditions sont nécessaires : d’abord réunir les forces disponibles. C’est le but de la plateforme Agriculture & Progrès dont le développement se poursuit avec d’autres secteurs, notamment l’énergie. Ensuite, rééquilibrer la relation principe de précaution/principe d’innovation. Sous peine pour l’agriculture européenne, déjà pénalisée à tous égards, de régresser technologiquement. Ce sera sans aucun doute être la mère des batailles pour le monde agricole.